Mensagem

Qu’est-ce que vous avez

pquvctem

Quand cette veuf endetté, affligée et menacée de perdre ses deux fils au créancier à qui elle devait, elle a reconnu que seule elle ne pouvait pas. Et c’est parce qu’elle a reconnu que seule elle ne pouvait pas, elle a fait six choses qui l’ont permise de jouir d’une vie stable, réalisée, prospère, c’est-à-dire, digne d’une personne qui croit en Dieu.

Récapitulons, quelle a été première chose que cette veuf endetté et menacée de perdre ses deux fils pour l’esclavage ? Elle a reconnu ! Elle a reconnu que le fait d’obéir à Dieu, d’être fidèle et de prier ne feraient pas l’impossible arriver et la preuve de cela est que son mari avait été un prophète qui obéissait et servait Dieu. Il donnait sa dîme, faisait ses offres, parlait de Dieu, mais tout cela était son obligation, il était un prophète et étant un prophète, il doit vivre une vie conformément à  l’Écriture Sainte Sacrées. Mais, comme il n’a pas utilisé sa foi et n’a pas voulu faire tout ce qui était à sa portée, il n’a pas pu exiger l’accomplissement des promesses de Dieu et dépasser la dette et la maladie qui le menaçaient. Donc, il a été endetté et il est mort. Qu’est-ce que Dieu a fait ? Il a respecté, ainsi comme il respecte la votre et ma décision.

Vous rappelez-vous de cet homme que Christ a dit qu’il était très obéissant à Dieu, mais que était lépreux et pauvre et qui n’avez pas même un pain avait pour manger ? Personne de sa famille a été sauvé parce que qui croirait en un Dieu qui maintenait son serviteur ou fils malade ou pauvre à l’extrémité de rester dans la porte des riches à mendier pour les miettes qui tombent de la table ? Mais il était obéissant à Dieu, il croyait en Dieu et il a été sauvé, mai tout au long de sa vie, il a été malade, pauvre et plein de plaies.

Dieu respecte notre foi et si vous voulez utiliser votre foi seulement pour être sauvé, donc vous serez seulement sauvé ; si vous utilisez votre foi seulement pour être guéri, vous le serez ; ; si vous utilisez votre foi simplement pour atteindre les bénédictions économiques, seulement économiquement, vous serez béni. ; si vous utilisez votre foi seulement pour sauver votre famille, vous serez réalisé, familièrement parlant, cela arrivera. Maintenant, si vous voulez être réalisé dans tous les aspects de votre vie, alors, vous devrez prendre conscience que vous devrez faire tout ce qui est à votre portée.

Vous allez devoir confier en Dieu toute au long de votre vie et cela exige du courage et de la reconnaissance que seul vous ne pouvez pas ! Cela exige aussi une dépendance de Dieu et c’est pour cela que tout le monde ne connait pas le surnaturel, parce que pour que vous puissiez connaitre le surnaturel, vous devez tout faire et tout donnez, votre vie aussi. Et je ne me réfère pas qu’aux biens matériels, mais à ce qui a été déjà dit : le pardon, l’amour, le mensonge, l’idolâtrie la foi occulte d’une personne. Et ni Dieu ni moi allons vous obligez à donner ce que vous devez donner. Nous ne pouvons pas l’obliger à être une personne honnête, appliquée, diligente, travailleuse, un travailleur appliqué, nous ne pouvons pas l’obliger à prier, à se baptiser dans les eaux, à aimer Dieu et au proche comme à vous même.

Cette femme, elle a reconnu. Après avoir reconnu, elle est passé à la seconde étape, et quelle a été la seconde étape ? Elle a été sincère ! De début, elle a dit : « je n’ai rien ! ». Quand l’homme de Dieu a demandé, elle a dit qu’elle avait rien, mais ensuite elle a dit : « non, j’ai qu’à être sincère, j’ai un jar d’huile qui ne résoudra pas mon problème. J’ai quelque chose qui humainement parlant, ne résout pas mon problème, mais je sais que j’ai ! ». C’est à ce moment là qu’elle a placé sa foi à la preuve.

Récapitulons, elle a tout d’abord reconnu que seule elle ne pouvait pas et a cherché l’homme de Dieu, tout en demandant et en attendant qu’elle résolve son problème. Entretemps, l’homme de Dieu seul peut faire ce qui est naturel, seul Dieu fait le surnaturel, seulement LUI peut faire les miracles.

Si vous reconnaissez que seul vous ne pouvez pas, qu’est-ce qu’avez-vous ? ». Elle a été sincère, elle a tou d’abord reconnu que seule elle ne pouvait pas et quand vous reconnaissez que seul vous ne pouvez pas, vous cherchez de l’aide spirituelle. Vous cherchez un homme de Dieu non pour l’accuser, mais pour qu’il puisse résoudre votre problème, mais pour chercher de l’orientation, basée sur la Parole de Dieu, parce que vous savez que l’homme de Dieu sait ce qu’est le plan de Dieu pour votre vie.

Nós precisamos de conselhos, há momentos na nossa vida que precisamos de falar com um amigo, com alguém, mas este alguém tem que nos orientar, como dizem as Escrituras Sagradas.

Dieu a des pensées et des plans de paix, du succès, de la prospérité, de la réalisation familière et sentimentale. Il sait toutes vos nécessités et de tous ses plans, mais il ne peut rien faire tant que vous et moi ne le chercherons pas tout de notre cœur. C’est à dire, si nous ne faisant pas tout ce qui est à notre portée, nous ne pouvons pas attendre que Dieu fasse tout ce qui hors de Sa portée. Et pourquoi ? Parce qu’Il ne le fera pas. Il doit être juste, donc il attend que vous et moi reconnaissions que seuls nous ne pouvons pas, qu’on cherche de l’aide spirituel. Beaucoup de personnes cherchent de l’église, de leur religion, de leur propre maison car elles connaissaient une peu de l’Écriture Sainte Sacrée ou i parce qu’ils disent être de Dieu ou qui croient en Lui. Ils ont commis une très grave erreur de demander une opinions ou une décision devraient prendre. Nous avons besoin de conseils, il y a des moments dans notre vie que nous avons besoin de parler avec un ami, avec quelqu’un, mais celui-ci nous guidera, comme dit l’Écriture Sainte Sacrées.

Alors, l’homme de Dieu a guidé cette femme. Il n’a pas demandé ce que elle faisait parce qu’il déjà savait qu’elle priait, qu’elle donnait sa dîme, qu’elle donnait ses offres, qu’elle avait été fidèle à son mari, qu’elle aimait ses fils et qui était affligé, parce qu’il ne voulait pas perdre les mêmes pour l’esclavage. L’homme de Dieu a demandé : « qu’as-tu ? ». Je ne te sais pas que vous avez, vous ne savez pas ce qui est en moi, ce qui est en ma possession, comme moi je ne sais aussi pas ce que vous avez en votre possession…

Économiquement et matériellement parlant, l’homme de Dieu a demandé : « qu’avez-vous ? Ce que vous avez donner pour que votre foi soit matérialisée et pour que Dieu fasse ce que vous ne pouvez pas faire. » Vous êtes en train de voir vos fils à être pris comme esclaves, votre vie asservie par la maladie, par un vice, par un traumatisme. Vous êtes en train de voir votre vie à être asservi par la solitude, par un complexe d’infériorité, de taille, de couleur, d’âge, vous êtes en train d’être asservi par une chose qui est arrivée il y a des décennies derrière et qui ne vous pas laissez atteindre vos objectifs, Dieu vous demande : « qu’avez-vous ? » Il le sait déjà ! Mais il demande pour que nous révélons si nous sommes sincères ou hypocrites, trompeurs, Alors, dans le vers 3, il a dit : « Et il dit: Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n’en demande pas un petit nombre.»

En autres mots, l’homme de Dieu a dit : « vous êtes en train d’être sincère, vous reconnaissez que seul vous ne pouvez pas, alors maintenant c’est le moment d’agir, va ! Vous devrez assumer votre foi. » Quand l’homme de Dieu a demandé qu’elle aille demander des boîtes métalliques prêtées à leurs voisins, c’était pour qu’elle dépasse ce sentiment qui avait de honte, d’humiliation. Alors, il a continué l’homme de Dieu : « tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins» Maintenant elle avait qu’à entrer chez soi et fermer la porte. De qui vous rappelez-vous quand vous lisez cette suggestion ou orientation ? Vous rappelez-vous d’une autre personne qui a ordonné, vous et moi, entrions à la maison, dans votre chambre et fermions la porte ? Qui a été ? Christ… Christ a dit que quand vous et moi prions, il y a des moments que notre prière n’est pas en public, il y a des prières que vous devez faire seul.

Quelle est l’endroit où vous pouvez être en privé ? C’est notre maison. Et il y a un autre endroit à la sa maison où vous vous sentiez plus à l’aise que dans votre chambre? C’est là que où vous pouvez pleurer, rire, fais des plans, penser à mille et une chose sur votre oreiller. Et Dieu sait de tout ce qui arrive là à l’intérieur, non seulement dans votre chambre, mais dans votre maison, dans votre tête, dans votre cœur et que vous devez mettre tout dehors. Vous devez comprendre qu’il y a des choses dans la vie que vous ne pouvez pas attendre que les autres fassent pour vous. L’être humain ne peut seulement avoir une expérience avec le surnaturel quand il analyse vos pensées, sentiments, plans et objectifs. Vous devez fermer la porte de votre cœur et de votre esprit au doute, pour les sentiments, pour les émotions qui essayent de vous empêcher d’utiliser la foi. Nous devons fermer la porte de notre esprit, de notre cœur, pour que tout ce qui empêche de donner, de faire tout ce qui est à notre portée. Le miracle arrive seulement entre vous et Dieu, il n’y a pas d’intermédiaires, parce que seule chose qui a entre nous et Dieu s’appelle foi, c’est votre foi. Et votre foi, en étant sincère, supposée, alors vous fermer la porte et ne vous laissez pas aller par le doute, l’anxiété, le désespoir ou les sentiments qui puissent empêcher de voir l’accomplissement du plan de Dieu dans votre vie.

Le 20 mars à16 heures, nous serons ici pour que vous et moi connaissiez le surnaturel, mais nous savons qu’ils seulement connaîtront le surnaturel non seulement ceux qui font ce qui est à leur portée, mais aussi ceux qui donnent tout ce qui est à leur portée.

Nous sommes déjà dans le troisième mois de l’année. Je ne sais pas combien d’objectifs ont été atteints, je sais que nous avons encore neuf mois devant nous. Les plans de Dieu pour vous et pour moi sont de paix, de succès, de réalisation et de bonheur, mais nous devons Le chercher de tout notre cœur. Si vous reconnaissez que vous n’assumez pas votre foi, si vous reconnaissez que vous n’avez pas fermer la porte, tel est le moment, peut-être c’est votre dernière chance.

BISPO_MENSAGENS

Par votre serviteur en Christ, BISPO JÚLIO FREITAS

Deixe o seu comentário

Ou preencha o formulário abaixo.

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *